Mongolie – De Gobi à Hovsgol

Arrivée depuis la Chine à Oulan-Bator par le Transmongolien : une aventure à elle toute seule. Direction les dunes du désert de Gobi pour commencer ce périple: une remontée de 1 500 km en Purgan (le Combi russe) à travers les steppes jusqu’au lac Hovsgol, le petit frère du géant Baïkal.

Trois semaines à dormir sous des yourtes, à manger du moutons à toutes les sauces, à boire de la vodka et du lait de jument fermenté, à se délecter des paysages. Quelle expérience de se réveiller au milieu du désert sous une chaleur de plomb, alors que l’hiver, il peut faire -40°.

Les steppes sont, quant à elles, autant de terrain de foot à la suite sans aucune délimitation entre eux : une sorte d’infini. Pays le moins densément peuplé au monde, la Mongolie est un havre de paix. Une nature omniprésente qui rappelle la rudesse de vivre de ces nomades. Une pépite terrestre où l’on fait corps avec les éléments et les hommes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :